Terminalia Catappa L. ou Badamier

Terminalia Catappa L., ou badamier, est un arbre fruitier tropical. Les propriétés de son écorce et de ses feuilles sont très nombreuses, et sont très utilisées en aquariophilie. 

Si le badamier a été étudié pour l’humain, ses propriétés aquariophiles ne sont pas encore démontrées complètement. Mais la communauté s’accorde sur un certain nombre de ses bienfaits, dont voici les principaux :

  • Anti-inflammatoire,
  • Anti-bactérien,
  • Anti-fongique et anti-mycosique,
  • Antiseptique,
  • Riche en tanin…

 Pour un résumé des utilisations de ces produits, il faut tout d’abord savoir que l’écorce est plus riche en substances chimiques et organiques que la feuille. La catappa est donc recommandée :

  • Lors du démarrage d’un nouvel aquarium (la catappa amoindrirait peut être la montée de nitrites) ;
  • Quand un nouveau poisson est introduit dans un aquarium (propriétés déstressantes – notamment par la coloration de l’eau) ;
  • Pour provoquer la reproduction, particulièrement chez les Bettas (conditions plus proches du biotope) ;
  • Quand un poisson est malade, notamment quand cela affecte la peau (propriétés anti-bactériennes, anti-fongiques et anti-mycosiques) ;
  • Dans le sac plastique lors du transport (je dirais sur un court trajet, car la catappa en se décomposant favorisera peut être les nitrites dans un sac) ;
  • Pour élever des poissons délicats, considérés comme difficiles à maintenir et à élever (propriétés déstressantes, propriétés préservant le système immunitaire et des affections légères – champignons, mycoses, par exemple) ;
  • Pour renforcer le système immunitaire, la santé et la vitalité des animaux (non prouvé, mais reconnu par la communauté) ;
  • Reproduit les conditions de l’eau « noire », de certains biotopes, sans trop colorer l’eau ;
  • Permet de baisser légèrement le pH si le pouvoir tampon de l’eau est assez bas.

En outre, pour nos crustacés, la feuille et l’écorce de catappa sont d’excellents compléments alimentaires. Et notamment pour les départs en week-end ou en vacances, puisqu’ils vont se réhydrater et se ramollir petit à petit, ce qui permettra à nos pensionnaires de picorer à la demande. J’ajoute une demie feuille de catappa dans un bac d’une trentaine d’individus lorsque je dois partir une dizaine de jour, et elle n’est pas entièrement grignotée lorsque je reviens.

Pour en savoir plus, beaucoup plus, sur l’avancée de la recherche, les propriétés chimiques plus précises, ou la méthode de récolte, je vous invite à lire un article (en français) , extrêmement complet, sur le blog Aquario et Betta. Vous y trouverez de solides références, une mine d’informations très précises.

 

Liens externes :

Indian Almond Leaves / Terminalia Catappa

Using Indian Almond Leaves in aquariums

Indian Almond Leaves

Badamier

Terminalia catappa : La plante des éleveurs de discus

La catappa : feuille miracle en aquarium ? sur Aquario et Betta 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>