Le cycle de l’azote simplifié

Votre aquarium est un mini-écosystème recréé de toute pièce. L’une des règles pour maintenir l’équilibre dans ce bac, pour la santé des animaux et des végétaux, est de respecter le « cycle de l’azote ». 

Un écosystème est une multitude de facteurs différents, interagissant les uns avec les autres, ou les uns sur les autres, pour tendre vers un équilibre. Ceci est réalisable naturellement et dans une certaine mesure dans votre aquarium, ce qui ne vous dispensera pas malgré tout de certaines tâches de maintenance.

Le cycle de l’azote doit son nom aux différentes transformations de composés chimiques à base d’azote (élément chimique « N ») : composés ammoniacaux, nitrites, nitrates.

Cycle de l'azote

Les déchets (1)

Votre aquarium n’est pas (et ne doit pas !) être propre. Vos poissons ne consomment pas toute la nourriture que vous leur donnez, vos plantes perdent des feuilles, et vos animaux (poissons, crevettes, escargots…) ont des déjections (excréments). Tout ceci est aspiré par votre filtre en partie, mais vient également se coincer dans le gravier, sur le fond de votre bac. Ces déchets organiques vont « pourrir », se désagréger. Ils vont libérer des substances, les composés ammoniacaux, qui sont toxiques pour nos animaux.

Le système bactériologique (2)

La production de nitrites

La nature étant bien faite (quelques milliards d’années d’expérience, elle a eu le temps de tester !), la présence de composés ammoniacaux va engendrer l’apparition de bactéries qui s’en nourrissent (notamment les bactéries Nitromonas). Plus les composés ammoniacaux seront en grande concentration, plus les bactéries vont être nombreuses. Les « déjections » de ce premier groupe de bactéries sont une autre substance chimique : les nitrites. Ainsi les bactéries ont « transformé » nos composés ammoniacaux en nitrites.

Les nitrites sont très toxiques pour nos pensionnaires. C’est la deuxième cause possible de mortalité des animaux lorsqu’ils arrivent chez les particuliers (la première étant une acclimatation trop rapide ou inexistante). Le « pic » de nitrites, autrement dit l’instant où il y en a le plus, apparaît en général au bout de 3 à 4 semaines. Avant ce pic, la concentration de nitrites va augmenter sans cesse, puis baisser très rapidement. C’est à ce moment, en théorie, que vous pouvez introduire vos poissons et autres animaux.

Les nitrates

La présence de nitrites va favoriser l’apparition d’un deuxième groupe de bactéries qui s’en nourrissent (genre Nitrobacter). Ainsi, elles vont les absorber puis rejeter un autre composé chimique : les nitrates. Et là, bonne nouvelle, non polluants si en concentration raisonnable, les plantes les consomment pour pousser.

La photosynthèse ou la croissance des plantes (3)

Une plante, aquatique ou non, a besoin de plusieurs choses pour bien se développer : la lumière, les éléments chimiques, et parfois de chaleur (une plante d’Amérique centrale ou d’Asie ne résistera pas ou ne se développera pas dans une eau froide).

Parlons des éléments chimiques. Votre eau du robinet (eau de « conduite ») en contient, de même que l’eau minérale. Seule l’eau osmosée que vous trouverez par exemple en animalerie, est une eau pure à 100% : elle ne contient vraiment rien d’autre. L’eau de l’aquarium contient donc des éléments chimiques, que les plantes vont assimiler, s’en nourrir, pour pouvoir pousser.

Les bactéries ayant fait  leur travail, les nitrates sont donc présents dans l’eau, et les plantes vont en profiter. Même si ce n’est pas le sujet, pensez également que les plantes ont besoin d’autres éléments chimiques, et c’est pourquoi un substrat est recommandé, et de l’engrais est parfois ajouté.

Les plantes aident donc à purifier l’eau de votre aquarium. Plus vous en aurez, plus elles consommeront les éléments contenus dans l’eau et produits par les bactéries du cycle de l’azote. Certaines en consomment plus que d’autres : ce sont les plantes à croissance rapide.

Et le cycle est bouclé : les plantes vont à nouveau produire des déchets, certains poissons ou crevettes grignotent également les plantes et tout cela fournit à nouveau des déchets organiques.

Conseils pour le maintien de l’équilibre

Évitez les changements d’eau pendant les premières semaines après la mise en eau de votre aquarium, mais surtout, ne nettoyez pas le filtre.

Les bactéries n’aiment pas être à l’air libre. Lors du nettoyage du filtre, transportez-le dans de l’eau du bac jusqu’au lieu de nettoyage. Rincez les masses filtrantes, les mousses notamment, dans de l’eau de l’aquarium et non sous l’eau du robinet. Les mousses et autres ne doivent pas être propres comme au premier jour, mais débarrassées des débris qui peuvent boucher le matériau et empêcher une  bonne aspiration.

De temps en temps, pensez également à aspirer la « boue » qui peut s’accumuler sur votre gravier, notamment dans les zones mortes où le courant ne permet pas d’entraîner les débris.

Le cycle de l’azote se met forcément en place dans un aquarium, mais n’est pas « magique » : savoir que ce cycle existe ne remplace pas l’entretien de votre aquarium, mais cela permet d’en comprendre l’équilibre.

En résumé

Votre aquarium vient d’être mis en eau. Félicitations ! Laissez le temps aux bactéries de s’installer dans votre filtre, dans le gravier, avant d’introduire les animaux. 3 à 4 semaines suffisent en général. Certains attendent encore plus longtemps pour garantir l’équilibre du bac avant l’introduction des pensionnaires. Vous pouvez contrôler l’équilibre en achetant un test de contrôle des nitrites (en goutte de préférence, ils sont plus précis). Chaque jour, mesurez le taux (la concentration) et vous constaterez la montée progressive des nitrites. Lorsque le taux redescend, le cycle est lancé, les bactéries sont en place.

Si vous souhaitez des informations plus précises sur ce sujet, de nombreux sites traitent du cycle de l’azote, expliqué à un niveau plus avancé.

 

Autres articles sur le sujet

Le cycle de l’azote sur Aquabase.org

La chimie de l’eau

L’azote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>